Les pattes arrières de mon chien flanchent

Bonjour,

À quoi se traduisent-ils lorsque les pattes arrières de mon chien flanchent ? Une position debout instable, des pattes arrière tombantes, des orteils qui tirent, des pattes arrière bancales, parfois des membres croisés, une intolérance au mouvement, des glissements sont tous des signes. Si cela continue, je pense que mon chien ne sera plus capable de marcher sur ses pattes arrières. :tired_face:
Que devrais-je donc savoir à ce sujet ?

Merci bien. :pray:

Bonjour @Pierre ,

L’âge et la taille d’un chien peuvent rendre certaines affections plus probables que les autres. Il en sera également tenu compte lors de l’établissement d’un diagnostic.
Les causes de la faiblesse des membres postérieurs peuvent être divisées en quatre grandes catégories : orthopédiques, neurologiques, métaboliques et cardiologiques.

pattes-arrieres-qui-flanchent

Causes orthopédiques

Les principales causes orthopédiques de la faiblesse des membres postérieurs chez le chien sont la douleur chronique et maladie dégénérative des articulations.

Causes neurologiques

Cela est dû à un problème neurologique où un disque intervertébral malade exerce une pression sur la moelle épinière du chien, ce qui entraîne un affaiblissement du système nerveux. Bon nombre de ces affections peuvent être traitées par des médicaments, mais si une paralysie survient ou si les médicaments n’améliorent pas la situation, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Causes métaboliques

Un faible taux de sucre dans le sang (hypoglycémie), un faible nombre de globules rouges (anémie) et un faible taux de potassium (hypokaliémie) sont des exemples de troubles métaboliques pouvant entraîner une faiblesse des membres postérieurs. Ceux-ci peuvent être facilement diagnostiqués par des tests sanguins.

Causes cardiologiques

Le bon fonctionnement du cœur est essentiel pour la circulation du sang et l’apport d’oxygène à tous les tissus de l’organisme. Lorsque la fonction cardiaque est altérée, une faiblesse des membres postérieurs peut survenir pour n’importe quelle raison.

Lorsqu’un chien semble faible pour une raison quelconque, la première chose que l’on remarque généralement est un problème au niveau des pattes arrières. C’est logique, car les pattes arrière du chien font beaucoup de travail. Ils sont responsables de la mise en position debout à partir d’une position assise ou couchée et du déplacement du corps vers l’avant lors d’un mouvement. Les difficultés rencontrées dans ces activités quotidiennes simples indiquent la présence de problèmes liés à la faiblesse.

Le mot « flanchent » n’est pas indiqué en terme médical, déclare le docteur vétérinaire Tojo. Bien que de nombreux problèmes de santé puissent affecter la force et la fonction des pattes arrière d’un chien, " la dysplasie est le plus courant que je rencontre", mentionne t-il. Avec une chirurgie et un traitement médical appropriés, les chiens de grandes races, comme le Dogue Allemand,atteints de dysplasie de la hanche peuvent mener une vie normale et saine. Cependant, elle peut être génétique, également causée par " le vieillissement " du chien et doivent être contrôlés par un vétérinaire tous les six mois pour garantir la santé des articulations et favoriser la force musculaire et la mobilité.

Le traitement peut varier en fonction de la cause de la faiblesse ou de la paralysie des membres postérieurs. Selon la gravité de l’affection, le chien peut avoir besoin d’une intervention chirurgicale ou de traitement spécifiques.

Si vous remarquez ce problème, il est important que vous fassiez examiner votre chien et ne le considérez jamais comme un problème de « vieux chien ». Votre vétérinaire peut exclure de nombreuses causes probables et si possible, poser un diagnostic définitif. Identifier et traiter certaines de ces affections peuvent changer la vie de votre chien, même s’il est très âgé .

Bon courage à vous,